Comment éviter de perdre des points sur son permis

Le permis de conduire à points a été créé en 1992 par les pouvoirs publics français. Il s’agit d’un dispositif pédagogique destiné à inciter les automobilistes à conduire avec sagesse dans le but de réduire les dramatiques conséquences de l’imprudence au volant. Il a été mis en place en raison du fait que les routes françaises ont, pendant longtemps, fait partie de celles qui étaient les moins sûres d’Europe. 

Toute infraction dangereuse commise par un automobiliste entraîne une soustraction d’au moins un point sur le capital dont son permis est doté. Cependant, l’automobiliste peut reconstituer ce capital en acceptant de suivre un stage destiné à lui faire prendre davantage conscience de la nécessité d’une conduite raisonnable. Cette session aide également les automobilistes à comprendre comment ils peuvent ne perdre aucun point de permis

Comment ne pas perdre ses points de permis de conduire ?


Les avantages d’une conduite prudente et les sanctions applicables en cas d’infraction 

Le meilleur moyen de ne perdre aucun point de permis consiste à conduire en se conformant scrupuleusement au Code de la route. Si l’on doit conduire sa voiture pour se rendre à un rendez-vous ou si l’on doit à tout prix éviter d’arriver en retard à destination, il faut commencer par partir suffisamment tôt et par se renseigner pour connaître les itinéraires qui permettront d’éviter les embouteillages.

Ces mesures, qui relèvent du simple bon sens, permettent de conduire en ayant l’esprit serein sans avoir l’impression d’être obligé de se dépêcher. Il faut par ailleurs éviter toute consommation d’alcool ou de stupéfiants et penser à boucler sa ceinture. Il est également nécessaire d’éviter de prendre le volant par exemple après avoir pris un médicament pouvant provoquer une somnolence ou après une séance de soins dentaires. En effet, certains médicaments donnés par le dentiste peuvent provoquer une fatigue ou un ralentissement des réflexes. 

Si le conducteur commet une infraction mettant en cause la sécurité des autres usagers, il s’expose à une amende et aux sanctions suivantes :

  • Une suppression de 6 points si la police a constaté l’une des infractions suivantes : alcoolémie dépassant 0,5 gramme par litre de sang, conduite après absorption de stupéfiants, excès de vitesse dépassant l’allure permise de plus de 50 km/h, conduite au mépris d’un retrait du permis ou imprudence ayant provoqué des blessures causant une incapacité de travail dont la durée dépasse trois mois.
  • Une suppression de trois ou quatre points dans les cas suivants : dépassement d’allure autorisée compris entre 30 et 50 km/h, dépassement d’une ligne continue, défaut de respect d’une règle de priorité, d’un feu rouge ou d’un panneau imposant l’arrêt, circulation sur le côté gauche sur une chaussée à double sens ou circulation en sens interdit, défaut d’éclairage lors de la conduite de nuit, stationnement ou déplacement périlleux, conduite sans ceinture attachée, oubli de signaler un changement de direction en allumant son clignotant.

Comment récupérer des points perdus 

La récupération est automatique si l’automobiliste ne commet aucune contravention pendant un certain délai à partir de la constatation de la dernière infraction. Toutefois, il peut accélérer cette reconstitution en suivant un stade de sensibilisation à la prévention routière

En cas de perte totale du capital, le permis est annulé et l’automobiliste doit le repasser pour avoir à nouveau le droit de prendre la route.